Arkhama.free.fr
Port > Critiques de livres > Bilquiss

Bilquiss

vendredi 21 avril 2017

Auteur : Saphia Azzeddine
Editeur : J’ai Lu
Prix : 7,20€

Bilquiss va être lapidée. Son crime : avoir lancé l’appel à la prière à la place d’un muezzin trop saoul pour le faire et, surtout être une femme indépendante. Et pourtant, la parodie de procès, orchestrée par des fanatiques, dure. Le juge est-il aussi insensible à l’esprit de Bilquiss qu’il le prétend ?

Voilà un livre qui fait peur. On le commence, s’attendant à un final sans surprise après un chemin de croix nécessaire pour dénoncer la condition des femmes dans les pays islamistes. Sauf que...
Sauf que Bilquiss n’est pas une victime : lettrée, intelligente, elle a le répondant nécessaire pour tenir tête aux fanatiques qui veulent en faire un exemple pour les autres femmes, leur en remontrant sur la religion ou leur propre perversion [1]. On en viendrait même à rire franchement de ses réparties, si le sujet n’était si grave.
Quant au juge, Saphia Azzeddine à la bonne idée de ne pas en faire un bête fanatique, mais un homme arrivé à sa position plus par lâcheté ordinaire que par envie, plus par amour d’une femme que par amour de la puissance.
Reste finalement le troisième personnage, une américaine, journaliste, choquée par le traitement subie par Bilquiss. Dommage d’en faire un cliché de la petite fille riche, même si la dynamique entre les deux femmes fonctionne à merveille.

Malgré cela, Bilquiss est un livre nécessaire, un livre a lire.


Notes

[1] Car il faut quand même être pas mal dérangé pour penser qu’une femme qui à une aubergine non coupée par le marchand dans son frigo soit une perverse.

Partager sur Facebook Delicious Digg! submit to reddit

Salle des cartes | Cabine du capitaine | Site armé par  SPIP | © Arkhama.free.fr